La charpente est le squelette d’une maison. Elle soutient tout…

Cliquez sur l'aperçu pour afficher la photo 360 HD.Accédez à plus de détails en cliquant sur cette photo 70mpx. Déplacez l'image avec votre souris pour voir ce que vous voulez. Zoomez en utilisant la molette de la souris.

  • Système d’assemblage ancestral.
  • Taillée numériquement en atelier.
  • Rapidité de montage grâce à la précision de la taille et aux engins de levage.

« Poteaux-Poutres »

C’est le nom qui est donné au système d’assemblage ancestral utilisé en montagne. À la fois simple et robuste, cette technique de construction est donc majoritairement utilisée aujourd’hui encore. La charpente est traditionnellement taillée en sapin. Elle peut également être faite de douglas, un arbre qui présente l’avantage d’une meilleure résistance aux intempéries. De nos jours, l’usinage en atelier permet de réaliser des assemblages plus complexes, avec une précision inégalée. La création de pièces sur mesures dites « contrecollées » permet d’atteindre les longueurs et des sections hors-normes. Ceci qui offre la possibilité de construire de grands volumes avec moins de poteaux tout en respectant les contraintes liées au poids de la neige. Chaque pièce s’emboîte donc dans la suivante grâce aux tenons, mortaises ou queues d’aronde puis est verrouillée par une cheville ou de la quincaillerie.

  • 115 mm d’isolant bois en plus.
  • Étanche à l’air dès la pose.
  • Taillé sur mesure en atelier.
  • Rapidité de montage grâce à la précision de la taille et aux engins de levage.
  • Ne subit aucune déformation avec le temps.

Les « murs bois »

Les « murs bois » porteurs sont de plus en plus utilisés car ils présentent de nombreux avantages. Élaborés en atelier, ils sont faits de planches calibrées et contre-collées permettant ainsi d’atteindre hauteur et largeur voulues pour une épaisseur de 115 mm. D’une résistance à toute épreuve, ils supportent facilement le poids des étages et de la toiture. Le bois étant un bon isolant thermique, ces murs représentent déjà une première couche isolante parfaitement étanche à l’air.
Une fois assemblés entre eux, ils forment des surfaces parfaitement planes, ce qui permet de gagner un temps important pour le lambourdage.
Côté intérieur, ils sont généralement recouverts de lambris bois, ou de plaque de type fermacell ou plâtre ensuite peintes. Le coté extérieur, est quant à lui habituellement isolé grâce à 160mm de laine minérale, puis recouvert de pare pluie et de bardage.

Cliquez sur l'aperçu pour afficher la photo 360 HD.Accédez à plus de détails en cliquant sur cette photo 70mpx. Déplacez l'image avec votre souris pour voir ce que vous voulez. Zoomez en utilisant la molette de la souris.


La charpente est levée ! A présent, posons un toit…